Les massages, c’est aussi pour les petits !

Par Marie BALFROID,
Reflexologue

 

Thérapeute agréée par la Fédération Française de Massage Bien-Etre a ouvert “Au creux des Mains” à Sciez, Marie nous explique les bienfaits des massages chez les enfants, petits ou grands… une petite pause qui fera du bien à l’enfant et donc à son entourage.

A partir de quel âge un enfant peut-il se faire masser ?

Le massage est bénéfique dès le plus jeune âge, c’est la technique qui va différer.

Dès 5 ou 6 ans, si l’on sent des tensions physiques ou émotionnelles (difficulté de concentration, sommeil perturbé, réactions exagérées), le massage est recommandé.

Comment se déroule une séance ?

Dans un premier temps, il y a une mise en relation, soit par un jeu soit par un temps de discussion selon le caractère de l’enfant.

Ensuite vient le temps du massage. Le fait de poser les mains sur le corps permet de se recentrer sur ses sensations dans l’instant présent. Selon mes ressentis, je prends le temps de rappeler des actions simples du quotidien pour libérer les tensions présentes sur le moment mais aussi pour les reproduire à la maison ou à l’école quand le besoin se fait ressentir.

Le tout est de laisser parler l’enfant, dans ce cadre particulier, il y a des choses qui peuvent sortir, qui semblent peut-être anodines mais qui ont un véritable sens pour lui.

Le massage permet de calmer les divagations de l’esprit. La libération d’endorphines (hormones du bien-être), apporte détente, relaxation profonde sur place et pour le quotidien amélioration de la qualité du sommeil, meilleure concentration, apaisement…


Marie BALFROID
www.aucreuxdesmains.com

Le Yoga à l’école

Par Aurélie CARUSO
Thérapeute holistique à Genève

 

De nombreuses recherches en neurosciences mettent en évidence les conditions nécessaires pour favoriser les apprentissages à l’école. (…) Nombreux sont les enseignants qui recherchent des outils pour aider les enfants à se concentrer, à se calmer et se relaxer en période de stress, à prendre confiance en eux et en leurs capacités.

Pour répondre à cela, certaines pratiques comme le yoga et la méditation pleine conscience commencent à entrer dans les écoles. (…) Dans les faits, si les écoles privées ont carte blanche pour intégrer ces pratiques, les écoles publiques, elles, ont encore des réticences à « afficher » les termes « yoga » et « méditation ».

Toutefois, certains enseignants commencent peu à peu à les intégrer dans leur pédagogie.

 

Les outils du yoga et de la méditation destinés aux enfants sont avant tout laïques. Il s’agit d’une prise de conscience de soi, de son corps, de ses émotions et de ses pensées. Une grande partie des exercices est axée sur la découverte de son corps, de sa respiration et l’utilisation de celle-ci dans les périodes de stress. (…)

 

C’est aussi un état d’esprit : ces pratiques sortent les enfants de l’esprit de compétition pour entrer dans une exploration et une connaissance de soi, ils développent la bienveillance envers eux-mêmes et envers les autres.

Au cœur de ces pratiques, l’enfant est invité à reconnaître ses émotions et à les accueillir avec bienveillance. Puis partir à la découverte de sa respiration : où est-elle placée, comment est-elle ? Tout un tas d’observations qui changent la perception de soi. Puis viennent la mise en mouvement du corps et les postures : on le réveille, on vient sentir sa colonne vertébrale, ses articulations, ses muscles, ses os etc… On termine par une relaxation, le corps relâché, détendu, sur le tapis… avec en fond, une musique relaxante ou les tintements doux d’un carillon.

 

Lorsqu’elles sont courtes, les micro-séances peuvent simplement être une respiration abdominale pendant quelques minutes, assis sur sa chaise, les mains posées sur le ventre, à sentir l’abdomen qui se gonfle et se dégonfle. Mais aussi quelques étirements de la colonne vertébrale, quelques rotations avec la tête, les poignets, les chevilles pour délier le corps trop souvent endormi. Et hop, c’est reparti pour une leçon de grammaire…

 

Séance après séance, les enfants sont apaisés, ressourcés. Et si au départ, ces pratiques peuvent soulever quelques questionnements, ou accentuer l’agitation, très rapidement les enfants entrent dedans avec curiosité et avec attention. Les voir s’intérioriser, chercher, explorer, se détendre, s’apaiser… quelle joie !

 

Et quels merveilleux apprentissages qui les guideront toute leur vie d’enfant et d’adulte…


Aurélie Caruso

Thérapeute holistique

https://www.centre-zen-et-sens.com/