Entretien avec Florence de Val auteure de « Bonjour ma Vie »

L’auteure nous livre un témoignage bouleversant. Un cri de souffrance, mais aussi un message d’espoir adressé à toutes les personnes victimes d’abus sexuels. Peu à peu, elle reconstitue les pièces du puzzle de son enfance meurtrie, se réapproprie son histoire et affronte la dure vérité. Libérée de son statut de victime, elle peut enfin avancer sur le chemin de la reconstruction.

 

«En écrivant, je me suis réappropriée mon histoire, elle est devenue réalité et non divagation, elle avait besoin de l’être pour donner vie à l’être que je suis.

Demain, je serai encore plus proche de moi parce que je suis un être d’évolution, animée d’un désir, celui de me rapprocher de plus en plus de mon humanité. »

 

Vous évoquez des faits que vous avez occultés pendant vingt-huit ans et datant de votre enfance, pourquoi les racontez maintenant ?

 

Florence de Val : J’ai commencé à écrire ce livre il y a dix ans, après avoir rencontré mon père. Une rencontre que j’avais longuement préparée dans laquelle mon désir était de lui dire verbalement ce qu’il m’avait fait et répété sur ma fille, l’abus sexuel. Lorsque je lui ai dit qu’il avait abusé de moi ainsi que ma fille, bien sûr, il m’a traité de folle et m’a aussi lancé « Tu es à la mode, les affaires de viols sont en vogue à l’heure actuelle. » J’ai donc commencé l’écriture de mon récit il y a dix ans et pendant dix ans il a été présent, jusqu’au moment où j’ai pensé que ma fille était prête à le lire, car je voulais son accord pour le faire éditer.

 

Entre oubli et déni, entre trous de mémoire qui protègent et cauchemars qui bouleversent, comment avez-vous reconstruit la véracité des maltraitances sexuelles et viols que vous avez subis ?

 

C’est une très bonne question, car elle vient vraiment mettre à jour une des difficultés liées à l’inceste : le manque de preuves. Croire la victime, croire sa parole, la véracité de ses accusations. J’ai toujours su et j’ai toujours occulté cette réalité impensable à intégrer ; cette réalité dont j’aurais tant aimé qu’elle soit fausse, mensonge. Il y a la mémoire du corps qui parle, les ressentis, ses angoisses inexplicables et inextricables, ce mal être permanent, sa difficulté à être.

Puis les souvenirs présents avec lesquels on lutte constamment. Vient le moment d’aller regarder ce que nous n’avons pas voulu voir tellement c’est douloureux. Là, les souvenirs reviennent peu à peu et détruisent à nouveau…

Il faut du temps pour accepter, intégrer ce que nous avons vécu…

 

Comment avez-vous surmonté, puis vaincu, ce sentiment de honte et de culpabilité qui vous a collé à la peau ?

 

Je ne peux malheureusement pas dire que je l’ai totalement vaincu. Je suis encore par moment happée par ces deux sentiments. La différence, c’est que je vis des périodes sans et quand ils viennent, j’arrive à les identifier puis, au bout d’un moment, à me délester de nouveau de leur poids.

 

Le chemin de votre reconstruction a été long et difficile, jalonné de souffrances mais aussi de joies et de victoires, ne craignez-vous pas que votre livre vous renvoie à un statut de victime, entre voyeurisme et empathie excessive ?

 

Je me suis posé cette question. Je ne me sens plus victime, c’est l’essentiel. Mon désir de dénoncer l’inceste, ce crime qui vous laisse en vie tout en ayant volé votre enfance, est très grand en moi et m’anime. J’ai conscience qu’être exposée est difficile mais pour faire avancer les choses, il faut tout d’abord les dénoncer.

 

Quels sont vos projets, vos attentes aujourd’hui ?

 

Les projets sont essentiellement créatifs. Écriture, dessins, peintures. Et puis, il y a mon livre que je veux défendre pour que le tabou de l’inceste et du viol cesse, pour que la souffrance que cela engendre soit entendue et reconnue.

 

ENTRETIEN AVEC BEATA FREY, AURICULOTHÉRAPEUTE – BE HARMONY

Bonjour Beata, racontez-nous votre expérience, avez toujours été thérapeute ?

 

Non pas du tout ! Assez ironiquement, j’étais moi-même fumeuse pendant très longtemps, je travaillais dans les assurances à Genève, mon rythme de vie ne me convenait plus ! J’ai tout essayé puis j’ai tenté la méthode par auriculothérapie (stimulation de points par l’oreille) et je dois dire que cela a été une révélation ; je suis en fait une preuve vivante de l’efficacité de cette méthode ! J’ai voulu ensuite me former et suis devenue une adepte de la méthode Be Harmony depuis maintenant 3 ans.

 

Que traitez vous aujourd’hui dans votre cabinet ?

 

Je consulte dans mon cabinet à Veigy mais également en entreprise. La méthode Be Harmony consiste à stimuler par laser doux différents points situés sur l’oreille. Elle peut aider les personnes souhaitant se débarrasser de leurs dépendances notamment au tabac et à l’alcool mais également gérer des problèmes de poids, atténuer des douleurs articulaires ou liées au stress.

 

C’est le début de l’année, le temps des bonnes résolutions, pouvez vous expliquer à nos lecteurs qui ont envie de se lancer comment se déroule une séance ?

 

C’est un très bon moment pour faire le pas mais il faut surtout avoir un minimum de motivation et être prêt ! C’est pour cela que la 1ère séance qui dure environ 45 minutes se déroule en deux temps, d’abord sous forme d’un questionnaire afin de comprendre les raisons de la consultation, les motivations de la personne, les méthodes déjà testées et d’établir ensemble un parcours réaliste ; puis je procède à une première stimulation au laser doux.

Au bout d’une séance, les effets sont là ; cependant je propose systématiquement un forfait annuel afin d’accompagner la personne au mieux et d’éviter les « rechutes » !

Tout cela est très motivant, merci Beata.

 

BEATA FREY

TATOUAGE ARTISTIQUE ET TATOUAGE RÉPARATEUR

Vanessa, vous vous êtes formée au tatouage réparateur pour embellir les accidents de la vie (cicatrices, brûlures…ets) ; pour quelles raisons vous êtes vous décidée à faire cela ?

Tatoueuse depuis 1998,(…) je ne considère pas seulement l’acte du tatouage comme une simple décoration corporelle, mais aussi comme un acte définitif qui parfois sert de soin à un mal-être plus ou moins profond chez l’individu. J’ai donc décidé de m’orienter également vers le tatouage réparateur, afin de venir en aide aux victimes d’accidents ou marquées par la maladie et de leur permettre de se reconstruire grâce au tatouage, notamment par le biais
du recouvrement de cicatrices ou de la reconstruction d’aréoles mammaires.
Cela devient primordial pour moi d’agir pour des causes qui me tiennent davantage à cœur.

 

 

Quels sont les effets du tatouage et du tatouage réparateur sur les personnes qui viennent vous voir ?

En plus d’orner le corps, le tatouage artistique, lorsqu’il est bien fait, affirme la personnalité en affichant sur soi un souvenir (date, symbole) ou une passion (sport, métier). Il peut également extérioriser l’amour de l’autre ou de soi et apaiser un deuil (prénom, étoile, personnage, animal, religion).
Pour ce qui est du tatouage réparateur, il permet de dissimuler un complexe, de rendre la personne tatouée plus sereine face à son image ou lui donne une meilleure confiance en elle. (…) Cela devient une libération pour eux.
Le tatouage a ce don bienfaisant de réparer le corps et l’esprit.

 

 

Et vous, que vous apportent vos tatouages ?

Huumm… D’être en harmonie avec moi-même.

 

 

Chez Dam-Dom,
Happyness tattoo

Astrologie : L’Automne : un appel au dynamisme et à la régénération !

Nous voici entrés dans l’automne : une saison qui nous ramène doucement en nous même vers l’essentiel. Durant l’automne, l’obscurité prend le pas sur la lumière. Il n’est plus question de trouver la chaleur et la lumière à l’extérieur, mais bien à l’intérieur de nous-même !

Afin d’éviter que la grisaille nous déprime et plombe notre moral, c’est le moment de puiser des ressources dans notre intériorité. Et pourquoi ne pas expérimenter la sophrologie ou la méditation dans le cœur pour favoriser ce retour en soi ? Profitons des énergies des signes astrologiques de l’automne pour renforcer notre dynamisme intérieur et nous régénérer en profondeur…?

La Balance (23 sept au 22 oct) : est la phase où les jours sont égaux aux nuits, évoquant l’appel à l’équilibre ! Un moment pour chercher à équilibrer notre vie intérieure et notre vie extérieure ; nos qualités féminines d’accueil, de douceur, d’amour et nos qualités masculines de courage, d’affirmation et de liberté. Une période idéale pour nous centrer, faire nos choix en toute conscience sans nous laisser dévier par les influences extérieures.

 

« L’essentiel est invisible aux yeux, on ne voit bien qu’avec le coeur » Antoine de St Exupéry

 

Le Scorpion (23 oct au 22 nov) : une phase de l’année où l’ombre devient plus forte que la lumière, et qui nous confronte à la mort apparente dans la nature. Inspirons nous de cette ambiance délicate pour opérer une alchimie intérieure… Un moment propice pour vivre une mort/ renaissance : lâcher une croyance limitative ou un comportement obsolète pour faire de la place au nouveau dans notre vie.

Le Sagittaire (23 nov au 21 déc) :
C’est la période réjouissante de l’Avent qui nous prépare à Noël, la fête de l’amour et de la renaissance de la lumière. Afin de vivre Noël le coeur le plus recueilli et ouvert possible, le mois de l’Avent nous invite à ne pas nous laisser happer par la dispersion et la surconsommation nous éloignant de l’essentiel.
C’est ce que nous montre le sage centaure qui concentre toute son énergie pou atteindre la cible de son plus haut idéal.

Sylvianne Attard, Astrologue pratiquant l’Astrologie Sophianique créée par P. lassalle
09 67 44 05 75
www.kairona.net
34000 Montpellier

 

La Capucine, une automnale bienfaitrice

La capucine fait partie de la famille des Tropaeolacées. Le genre capucine compte une quarantaine d’espèces, mais c’est la grande capucine qui nous
intéresse ici. Plante grimpante, elle peut atteindre un mètre de hauteur.

Son feuillage vert émeraude aux feuilles rondes et pétiolées est superbe. Ses
fleurs éperonnées aux pétales dentelés, sont de couleurs très vives qui se déclinent en camaïeux de jaune-or, orangé et rouge vermillon.

Son exubérance visible de loin est un régal pour les yeux et l’âme. La capucine est à la fois ornementale, comestible et médicinale. La grande capucine a été introduite en Europe par des conquistadors hollandais vers 1680. Elle a fait rapidement son apparition dans les jardins des simples au sein des monastères, reconnue comme plante aromatique et médicinale de choix. Louis XIV aimait offrir des capucines à Madame de Maintenon, sa favorite.

 

Peut-être est ce de cette ardente relation que vient la symbolique de la capucine, car en langage floral, elle raviverait la passion
amoureuse. D’ailleurs, au 17e siècle, on l’appelait fleur d’amour.
Dans le jardin, elle attire tant les pucerons qu’elle protège ses voisines végétales des petits insectes prédateurs. C’est pourquoi il est important de bien la nettoyer avant de la consommer. La capucine fleurit de juin à octobre et peut être cueillie pendant toute cette période. La feuille et la fleur peuvent être ajoutées crues dans une salade, ce qui lui apporte une belle touche de couleur et de piquant, car leur saveur est très aromatique.

On consomme également les graines, ainsi que les boutons floraux
qui ressemblent à des câpres que l’on peut faire macérer dans du vinaigre.
Noter que la vraie câpre est issue du câprier (Capparis spinosa L.)
La capucine possède de nombreuses vertus en phytothérapie, souvent méconnues ou oubliées. Selon le but recherché, on utilise la fleur, la feuille, ou la graine. Elle peut se prendre en cure sous diverses formes galéniques : infusion (fleur et feuille), décoction (graine), jus, teinture mère, alcoolature, sirop.

Elle se consomme en préventif et en curatif. La jolie plante est riche en vitamine

Elle participe à l’équilibre du système immunitaire : c’est un « antibiotique » naturel.

 

La capucine est un bon remède contre la grippe et les affections respiratoires
par ses effets antiseptiques et mucolytique : elle favorise ainsi l’évacuation
des sécrétions nasales et bronchiques par son action expectorante. Elle est un
bon anti-inflammatoire pour soulager la toux, l’otite et l’amygdalite. La capucine est également préconisée contre les inflammations
rénales et intestinales. De plus, elle est diurétique et a une action
anti-infectieuse des voies urinaires. Sa graine est utilisée pour un usage dépuratif doux et comme vermifuge.


La capucine en externe est principalement utilisée en pommade et cataplasme pour désinfecter et cicatriser les petites plaies. En lotion, elle combat l’acné et tonifie le cuir chevelu pour prévenir la chute des cheveux par effet rubéfiant.

La capucine est aussi bienfaitrice pour la santé psychique. Aux portes de la grisaille automnale, elle ensoleille les cœurs en les emplissant d’enthousiasme et de courage. Elle permet de faire le plein de chaleur et de lumière afin de se protéger contre les dépressions hivernales modérées.

Elle revitalise tout particulièrement les tempéraments lymphatiques (ou flegmatiques) qui peuvent être tentés «d’hiberner». Elle aide à lever les forces volontaires de ceux qui ont tendance à la procrastination ou à l’intellectualisation et qui ont des difficultés pour passer à l’action.
Dans ces cas, on peut la prendre également sous forme d’Elixir floral.
La capucine est très simple d’utilisation, elle est l’amie bienfaitrice de
toute la famille.

« Si la vie n’est qu’un passage, sur ce passage au moins semons des fleurs ! »
Montaigne

Conseil de lecture
Atlas des plantes médicinales indigènes par Paul Harriot, aux Éds Bibliomane.
Un ouvrage de 1909 : 144 planches en couleur et l’étude de 364 plantes médicinales.
Et une collection complète à découvrir. Un régal pour tous ceux qui s’intéressent à la botanique de terrain et à la phyto !

Nadia Abès
Phyto-aromathérapeute
& compositeure de parfum
94120 Fontenay-sous-bois

Quelques astuces beauté au naturel post été

Réaliser un masque hydratant

1 cuillère à café d’argile (blanche, rouge, rose ou verte…)

1 cuillère à café d’hydrolat (rose, fleur d’oranger, menthe…)

Quelques gouttes d’huile végétale

 

Quelques astuces beauté 

Prolonger son bronzage avec de l’huile de carotte ou de buriti

Limiter la chute des cheveux avec un bain d’huile de coco, de ricin ou de
sapote

Effacer les boutons disgracieux avec du gel Aloe vera bio et de l’huile
essentielle de Ravintsara

Hydrater ses lèvres ou ses mains sèches avec du beurre de karité brut

Eliminer les toxines accumulées et retrouver une jolie peau avec une cure détox de raisin

 

Audrey Atzeni
Conseillère beauté bio et dermo-cosmétique
06 20 63 38 36
38000 Grenoble

Les 5 indispensables d’une belle peau au naturel à l’arrivée de l’Automne

Après les vacances d’été, le bronzage s’estompe peu à peu et laisse
apparaître les imperfections, les rides, un teint plus pâle, des pores dilatés… La peau est moins tonique et déshydratée. Alors comment bien prendre soin de sa peau en automne ?

L’automne est le moment idéal pour se chouchouter et prendre soin de
sa peau fragilisée par l’été et de la préparer au froid de l’hiver qui approche à grands pas.

 

1.NETTOYAGE ET DÉMAQUILLAGE

Le nettoyage et / ou démaquillage est l’étape indispensable pour avoir une jolie peau au quotidien car elle va éliminer toutes les impuretés, salissures, poussières, sébum et traces de maquillage.

Matin : il est préférable d’éliminer l’excès de sébum accumulé sur la
peau durant la nuit grâce à un savon artisanal ou un gel lavant doux de
préférence bio.

Soir : exposée aux agressions extérieures, votre peau a besoin d’être
nettoyée tous les jours, sans exception.

Vous pouvez, tout d’abord, vous démaquiller les yeux avec une huile végétale puis procéder au même nettoyage que le matin.

 

2.HYDRATATION EN PROFONDEUR

Lorsque les températures baissent, la peau se dessèche plus facilement.
L’hydratation est primordiale ! L’hydratation de la peau se fait
essentiellement par l’intérieur c’està- dire par la consommation d’eau (au
moins 1,5 litre par jour).

Et pour éviter que l’eau ne s’évapore vers l’extérieur, l’utilisation d’huiles
végétales est de rigueur. Et oui, il est préférable d’utiliser des huiles
végétales pures ou en synergie pour hydrater sa peau en profondeur.
Choisissez, bien sûr, une huile adaptée à vos besoins (chanvre pour peau grasse, macadamia pour peau sèche, pépins de raisin pour les pores dilatés…).

 

3.GOMMAGE EXTRA DOUX

À l’arrivée de l’automne, le gommage est important pour retrouver une peau
nette. On peut réaliser un gommage une fois par semaine ou tous les 15 jours pour les peaux sensibles. Il va redonner éclat et souplesse à une peau sensibilisée par l’été. L’idéal est, bien sûr, un gommage le
plus naturel et minimaliste possible par exemple avec du miel et du sucre.
Mais il est aussi possible d’utiliser d’autres ingrédients exfoliants naturels (marc de café, grains de fruits, bicarbonate de soude, épices…) dans une base d’huile végétale ou d’argile additionnée d’eau.

Un gommage doux élimine les impuretés du visage tout en respectant les peaux les plus délicates.

 

4.MASQUE HYDRATANT

En complément de votre routine quotidienne, vous pouvez appliquer un masque hydratant une à deux fois par semaine en fonction de vos besoins.

 

Audrey Atzeni
Conseillère beauté bio et dermo-cosmétique
38000 Grenoble

NOUGASPIR : Recette gourmande à la spiruline

Ingrédients:

5 CS de poudre d’amande
1 CS de miel
1 ou 2 CS de spiruline

Mélanger les ingrédients afin d’obtenir un mélange assez sec.

Le façonnage est plus facile avec un film étirable.

Le mélange se conserve très bien au frais.

Pour prendre le tour de main la vidéo sur notre site à la rubrique recette
vous aidera.

Nicole Charmont
26740 CONDILLAC

 

Les bienfaits de la spiruline : https://magzen.fr/la-spiruline-on-en-parle-beaucoup-mais-pourquoi/

La spiruline, on en parle beaucoup mais pourquoi ?

La spiruline fait de plus en plus parler d’elle car de nouveaux producteurs
s’installent chaque année partout en France. Si les premiers producteurs s’intéressaient surtout à la vocation humanitaire de cette culture aujourd’hui se sont aussi les aspects écologiques, peu de surface utilisée, peu d’intrants et pas de rejet dans l’environnement qui suscitent les vocations.

 

Cette filière émergente est structurée par la Fédération des spiruliniers de France qui défend une agriculture à taille humaine, de qualité et une distribution en circuit court le plus souvent possible. Un guide de bonne pratique et d’hygiène est en cours de validation. Un cahier des charges pour un label AB est testé sur quelques fermes pionnières. La grande famille des cyanobactéries à laquelle appartient la spiruline est apparue sur terre il y a 3.5 milliards d’années et sont les premières cellules à réaliser la photosynthèse.

 

La cellule possède donc des caractéristiques du monde végétal mais l’énergie est stockée
sous forme de glycogène comme pour les animaux dont l’homme.
Bien entendu ce sont les qualités nutritionnelles de la spiruline qui
motivent cet engouement. La spiruline est un aliment dont la
richesse nutritionnelle arrive juste après le lait maternel. Le taux de
protéines approche les 65% avec tous les acides aminés essentiels.

Les acides gras polyinsaturés, les polyphénols et les antioxydants
participent à la bonne santé des consommateurs. Les pigments, à la fois la chlorophylle, la phycocyanine et les caroténoïdes, sont probablement pour beaucoup dans l’intérêt que portent les sportifs à la spiruline pour lutter contre la fatigue et améliorer la récupération. En fait chacun trouve dans la
spiruline ce dont il a besoin comme nutriment pour optimiser son métabolisme. C’est une bonne source de protéines pour les végétariens.

Nicole Charmont
26740 CONDILLAC

Recette à la spiruline: https://magzen.fr/nougaspir-recette-gourmande-a-la-spiruline/

Smoothie détox

RECETTE PRATIQUE EN MOINS DE 5 MINUTES

Profitez des bienfaits de la nature, une petite cure de détox et faites le plein de vitamines !!

Voici une recette de smoothie vert banane chou kale pour le petit déjeuner.

A déguster toute l’année !

 

INGRÉDIENTS

POUR 2 PERSONNES

2 feuilles de chou kale

1 banane bien mûre

25 cl de lait végétal frais (amandes)

1 cuillerée à soupe de sirop d’agave ou de miel

 

PRÉPARATION

Séparez les feuilles de chou des tiges épaisses. Mixez

les feuilles au blendeur avec la banane coupée grossièrement

et 5cl de lait. Ajoutez progressivement le

restant du lait et le sirop d’agave tout en mixant.

Voilà votre smoothie est prêt à être degusté.

un ptit truc en plus, vous pouvez ajouter des graines

de chia hummm une pure merveille.

 

Et pour un SMOOTHIE HYPER VITAMINÉ !!

POUR 2 PERS Et pour un SMOOTHIE HYPER VITAMINÉ !!

POUR 2 PERSONNES

2 belles feuilles de chou kale

1 cc bombée de poudre bio de moringa

2 petites poignées d’ananas

1/2 verre de Jus d’ananas

1/2 banane