L’Eau, même plus peur…

L’aquaphobie racontée par Catherine Proteau
Fondatrice de « Nager dans le bonheur »

 

Et si l’eau était notre alliée, une source de jouvence, de bien être, de ressource, de plénitude. Depuis 20 ans d’accompagnement de personnes en quête de bien être aquatique j’ai pu constater que la libération des peurs dans l’eau induisait un véritable sentiment de lâcher- prise, de plénitude, de renaissance. Comme une reconnexion avec notre vie fœtale ou nous avons été bercés, caressés, enveloppés.

De mon expérience, j’ai pu constater que l’ensemble des personnes n’ont pas peur de l’eau, elles sont même plutôt attirées par cet élément ; en revanche elles éprouvent des difficultés à gérer leur respiration dès qu’elles ont de l’eau sur le visage, ou la difficulté à faire la planche ou encore à nager en profondeur. Très peu de personnes ont peur de l’eau elles ont des peurs dans l’eau qui se révèlent plus fortement dans cet élément aussi fascinant que mystérieux.

De par l’approche et la méthode que j’ai développées, j’ai pu assister à une véritable transformation de chacun des participants quel que soit leur âge, leur culture, leur vécu. Le plus spectaculaire pour moi : mon doyen de 88 ans qui n’avait jamais réussi à faire la planche dorsale s’émerveillait à enfin flotter librement au bout de 30 minutes seulement de stage. Comme cette femme qui m’a marquée lorsqu’elle a découvert les secrets de la respiration aquatique et a osé s’aventurer au large en toute quiétude.

Comme ces touts petits qui découvrent la joie de chanter dans l’eau et qui vont avec facilité pouvoir se déplacer sous l’eau sans boire la tasse au bout d’une ou deux séances. Imaginez découvrir ses sensations dans le plaisir et la douceur, tel est le principe de ma méthode.

Aujourd’hui, certaines personnes me sollicitent pour les accompagner lors de séjours de rêve pour nager avec les dauphins et découvrir des fonds marins paradisiaques.


Catherine Proteau
Aquathérapeute
contact@nagerdanslebonheur.com
www.nagerdanslebonheur.com

Il y a le ciel, le soleil et le paddle !

Rencontre avec Emma,
Coach sportive – Pilates, Stand Up Paddle, Fitness

 

Bonjour Emma, vous êtes coach sportive sur terre et sur l’eau, qu’apporte un environnement aquatique à la relation que vous construisez avec vos élèves ?

Lors des activités aquatiques en extérieur, l’eau, la plage, l’air pur et le soleil créent un environnement souvent plus propice à une déconnexion mentale par rapport au quotidien, à un mieux-être, qu’une pratique sur terre, et encore plus qu’une pratique en salle. Les élèves sont donc en général assez détendus, et ils le sont encore plus en fin de séance. Et après la séance, on prend souvent le temps de boire un thé ou un café et de discuter, ce qu’on fait plus rarement après les cours terrestres. Mais il y a aussi certaines personnes qui vont être un peu angoissées par crainte de tomber dans l’eau, je vais alors beaucoup les rassurer et les mettre en confiance. Si la séance s’est bien passée (et c’est à 99% le cas), ces élèves sont alors fiers d’eux-mêmes et cela booste leur confiance en eux.

Ceci est valable aussi aussi bien pour les séances de Stand Up Paddle (debout) que de Pilates sur paddle.

Originalité, vos cours de pilates se déroulent aussi sur l’eau, comment l’idée vous est-elle venue ?

J’ai tout simplement voulu allier deux de mes passions : Stand Up Paddle (je suis championne de France de ma catégorie d’âge) et Pilates (c’est mon principal métier). Je constate que dans le Chablais, assez peu de gens profitent de leur magnifique lac, comparé à Annecy par exemple. Or c’est tellement dommage de s’enfermer dans une salle quand on vit ici ! Et pratiquer une activité dans un parc ou une plage au bord du lac, c’est bien, mais ça ne sera pas pareil que sur l’eau, les perspectives et le ressenti seront complètement différents.

Qu’est-ce que cela change ?

Le fait de réaliser des exercicesde Pilates sur une surface mouvante entraîne un travail musculaire encore plus complet, intensif et profond, afin de maintenir l’équilibre et le placement correct du corps. De plus, en étant au milieu de l’eau, face à la dent d’Oche, ou à un coucher de soleil, avec le son des oiseaux… tous les sens sont interpellés, on est en connexion totale avec la nature. Par rapport à une séance de Pilates sur terre, je rajoute plus d’exercices inspirés du stretching, du yoga et de la relaxation, car c’est vraiment l’environnement idéal pour se relaxer et se recentrer.

La pratique du sport sur l’eau peut déstabiliser, nous faire perdre nos repères, avez-vous une anecdote à ce sujet ?

Bien sûr on peut tomber dans l’eau, souvent au début, mais cela ne m’arrive presque plus maintenant. Et de toutes façons, ce n’est jamais douloureux, juste rafraîchissant. Personnellement, plus je maîtrise et plus j’ai envie de naviguer sur des plans d’eau qui bougent (le Léman par forte bise, l’océan…) Parfois ça fait un peu peur, de se retrouver sur des vagues de 1 à 2 mètres au milieu du Léman, sur une eau qui descend jusqu’à 6° en hiver, mais quand on a terminé, on est vraiment heureux des sensations de glisse ressenties, et d’avoir réussi à faire corps avec la nature déchaînée. En fin d’hiver, quand le lac est calme et que le soleil brille, l’eau est ultra transparente, on voit le moindre rocher ou poisson à plusieurs mètres de profondeur sous son paddle, c’est magnifique. On n’imagine pas cela quand on se promène simplement au bord du lac.

Que vous procurent à vous vos moments sur l’eau ?

Ce sont des moments de plénitude et de connexion avec la nature, sans bruit, sans impact pour le corps.

Merci Emma et bon été !


Emma, Pure Paddle
06 95 54 34 36
emma@purepaddlefitness.fr
facebook.com/PurePaddleFitness
instagram.com/emma_purepaddlefitness
www.purepaddlefitness.fr