Les 5 indispensables d’une belle peau au naturel à l’arrivée de l’Automne

Après les vacances d’été, le bronzage s’estompe peu à peu et laisse
apparaître les imperfections, les rides, un teint plus pâle, des pores dilatés… La peau est moins tonique et déshydratée. Alors comment bien prendre soin de sa peau en automne ?

L’automne est le moment idéal pour se chouchouter et prendre soin de
sa peau fragilisée par l’été et de la préparer au froid de l’hiver qui approche à grands pas.

 

1.NETTOYAGE ET DÉMAQUILLAGE

Le nettoyage et / ou démaquillage est l’étape indispensable pour avoir une jolie peau au quotidien car elle va éliminer toutes les impuretés, salissures, poussières, sébum et traces de maquillage.

Matin : il est préférable d’éliminer l’excès de sébum accumulé sur la
peau durant la nuit grâce à un savon artisanal ou un gel lavant doux de
préférence bio.

Soir : exposée aux agressions extérieures, votre peau a besoin d’être
nettoyée tous les jours, sans exception.

Vous pouvez, tout d’abord, vous démaquiller les yeux avec une huile végétale puis procéder au même nettoyage que le matin.

 

2.HYDRATATION EN PROFONDEUR

Lorsque les températures baissent, la peau se dessèche plus facilement.
L’hydratation est primordiale ! L’hydratation de la peau se fait
essentiellement par l’intérieur c’està- dire par la consommation d’eau (au
moins 1,5 litre par jour).

Et pour éviter que l’eau ne s’évapore vers l’extérieur, l’utilisation d’huiles
végétales est de rigueur. Et oui, il est préférable d’utiliser des huiles
végétales pures ou en synergie pour hydrater sa peau en profondeur.
Choisissez, bien sûr, une huile adaptée à vos besoins (chanvre pour peau grasse, macadamia pour peau sèche, pépins de raisin pour les pores dilatés…).

 

3.GOMMAGE EXTRA DOUX

À l’arrivée de l’automne, le gommage est important pour retrouver une peau
nette. On peut réaliser un gommage une fois par semaine ou tous les 15 jours pour les peaux sensibles. Il va redonner éclat et souplesse à une peau sensibilisée par l’été. L’idéal est, bien sûr, un gommage le
plus naturel et minimaliste possible par exemple avec du miel et du sucre.
Mais il est aussi possible d’utiliser d’autres ingrédients exfoliants naturels (marc de café, grains de fruits, bicarbonate de soude, épices…) dans une base d’huile végétale ou d’argile additionnée d’eau.

Un gommage doux élimine les impuretés du visage tout en respectant les peaux les plus délicates.

 

4.MASQUE HYDRATANT

En complément de votre routine quotidienne, vous pouvez appliquer un masque hydratant une à deux fois par semaine en fonction de vos besoins.

 

Audrey Atzeni
Conseillère beauté bio et dermo-cosmétique
38000 Grenoble

La coloration végétale vous attend!

Par Natacha Alfroy, Cristyle Coiffure

 

Natacha Alfroy a fait de Cristyle Coiffure à Bons en Chablais un des très rares salons de coiffure du Chablais ayant une démarche verte et naturelle, elle vous dit tout:

Natacha Alfroy :

Coiffeuse depuis plus de

27ans, j’ai repris le salon dans lequel je travaillais en 1998. Ma formation et mes débuts en tant que patronne n’avaient pas réveillé en moi une quelconque envie de changements, je manipulais les colorations, décolorations chimiques sans le moindre questionnement, peut-être déjà quand même une intolérance au niveau cutané quand on m’appliquait certains produits… mais bon, je continuais à respirer et à appliquer ces colorations.

 

Mag’Zen : et puis… un déclic ?

Natacha Alfroy : C’est tout d’abord d’un point de vue personnel avec la naissance de mes deux enfants

que j’ai commencé à changer mes habitudes , en mangeant et en nous soignant plus sainement,

avec l’homéopathie par exemple, et puis en 2007 j’ai vécu un sale épisode de bronchites

asmathiformes pendant plus de 6 mois et là j’ai pris conscience qu’au travail aussi mes habitudes

devaient changer ; en effet je ne voulais plus respirer ces odeurs fortes de produits chimiques agressifs et j’ai vraiment commencé à rechercher des gammes plus saines.

 

Mag’Zen : avec quels partenaires avez vous réussi votre « transition verte » ?

Natacha Alfroy : J’ai tout d’abord rencontré une femme établie sur Annecy qui m’a convaincue de travailler

avec elle et la gamme italienne Lisap qu’elle distribue, les produits sont en chimie

verte, aux huiles essentielles et aux extraits de plantes ils respectent notre Santé et notre environnement , ensuite j’ai découvert Couleur Gaïa qui distribue depuis la Bretagne des colorations

ayurvédiques naturelles à 100% ainsi que des traitements à base d’argile et quintessences d’huiles essentielles, les couleurs obtenues sont magnifiques ,le cheveu est

sublimé puisqu’il n’y a aucune agression de la fibre capillaire ,c’est un vrai bonheur.. enfin

ces dernières années j’ai complété ma gamme avec les produits Âme et Sens qui viennent également de Bretagne, fabriqués localement avec du miel, des huiles essentielles et de la

propolis local bio.

 

Mag’Zen : et votre relation avec vos client(e)s est-elle différente aujourd’hui ?

Natacha Alfroy : Ce changement que j’ai voulu il y a plus de 10 ans m’apporte vraiment beaucoup de

joie, c’est tellement agréable de travailler en conscience, en prenant plus de temps, avec des massages, plus d’écoute aussi quand les clients ont besoin de conseils…nos prenons vraiment le temps de les accompagner dans leurs traitements et ils en sont très heureux, ils nous disent vraiment qu’ils aiment ce moment de détente et de calme chez nous. Alors si vous aussi vous recherchez les instants détente et si vous aimez prendre soin de vous, n’hésitez pas à venir nous trouver nous saurons vous satisfaire, à très bientôt j’espère… La coloration végétale demande une détox à l’argile au niveau du cuir chevelu avant application, elle nécessite de 15/20 mn à 1 h 30 de temps de pose et recouvre les cheveux blancs aussi bien qu’une coloration chimique, elle tient aussi bien dans le temps !

 

Cristyle Coiffure

04 50 39 45 32

284 rue des Bellosy

74890 BONS EN CHABLAIS

Baume chantilly hydratant

Si vous aussi vous cherchez une crème hydratante efficace à appliquer l’été après la plage ou au retour de vacances, ne cherchez plus ! Je vous présente le baume fouetté hydratant au beurre de karité et à l’huile de coco !

Avec seulement 4 ingrédients, vous pouvez le réaliser vous-même très facilement.

Cette émulsion onctueuse hydrate parfaitement tous les types de peau !

Simple, rapide et super agréable pour l’été, cette chantilly Karité/Coco pour le corps fond et se transforme en huile au contact de la peau. Après la douche, ce baume hydrate et protège votre peau tout au long de la journée.

LES INGRÉDIENTS ET LEURS PROPRIÉTÉS

Le beurre de karité : Le beurre de karité a de nombreuses vertus. Grâce à sa composition riche en insaponifiables, il protège, hydrate et nourrit la peau en profondeur. Il permet également de prolonger le bronzage. C’est un ingrédient multi usages et efficace indispensable !

L’huile de coco : C’est une huile extraordinaire ! Sa richesse en acide laurique et en acide gras essentiel lui confèrent des propriétés nourrissantes et réparatrices. Elle calme les rougeurs et la sensation d’échauffement liée au coup de soleil. C’est une huile végétale apaisante et adoucissante.

Elle prévient la déshydratation, nourrit la peau et la répare. L’huile végétale : Avocat, Macadamia, Olive, Sésame, Tournesol… variez les plaisirs ! Pensez à toujours les choisir de première pression à froid et bio de préférence.

INGRÉDIENTS POUR UN

POT DE 100 ML DE BAUME

 50 g de beurre de Karité

 25 g d’huile de Coco

 20 g d’huile végétale au choix

 12 gouttes d’huile essentielle ou

de fragrance naturelle (facultatif)

 6 gouttes de vitamine E

 

MODE OPÉRATOIRE :

 Dans un saladier, ramollir le beurre de karité sur une source de chaleur douce.

ou à l’aide d’une fourchette tiède.

 Ajoutez l’huile de coco et l’huile végétale vierge. Malaxez bien.

 Mélangez au batteur électrique. Battez pendant de longues minutes pour y faire entrer de l’air et ainsi obtenir une texture « chantilly ».

 À la fin du fouettage, parfumez la préparation avec des huiles essentielles ou des fragrances. Mélangez bien.

 Versez ensuite la préparation dans un pot. Aidez-vous d’une spatule et refermez

ensuite soigneusement le couvercle.

 

Laissez reposer 12 heures au réfrigérateur avant utilisation.

 

 

Astuces

Pendant le battage, vous pouvez ajouter 2 g de glycérine végétale qui va aider à maintenir un bon niveau d’hydratation de la peau et/ou 2 g de Maïzena afin d’améliorer la pénétration du baume et atténuer l’effet gras.

Conseils d’application

Lorsque vous utilisez un soin très nourrissant comme ce baume chantilly composé essentiellement de beurre et d’huiles végétales, appliquez toujours votre produit en petite quantité et sur une peau humide.

 

Audrey Atzeni

Conseillère beauté bio et dermo-cosmétique

Recette du macérat de millepertuis

Fin juin, éclairant de mille feux les périphériques urbains, le millepertuis adore les sols bien tassés sur lesquels il se dresse en touffes de 40 à 60 cm de haut.

Le jaune lumineux de sa floraison m’a signifié qu’il était temps de préparer l’« huile de millepertuis ». L’huile de millepertuis est une macération solaire des sommités florales de cette plante nommée aussi « herbe de la saint Jean ».

Cueillies au midi solaire de la St Jean-Baptiste, soit le 24 juin, elles rendront toute leur puissance.

Dans ma famille, nous préparons tous les ans, une petite quantité de macérât en début d’été.

Préparation :
1bocal + 250g de fleurs coupées + Huile de tournesol bio.
Mettre les fleurs dans le bocal et recouvrir d’huile. Fermez-le et exposez-le
au soleil pendant un mois. L’huile prend une belle teinte rouge foncé. Filtrez à travers un linge, la mettre dans de petits flacons teinté. Conservez-la à l’abri
de la lumière dans un endroit tempéré.

Cicatrisant, anti-inflammatoire et antalgique, l’huile de millepertuis est très utile pour soigner les plaies, les brûlures et les coups de soleil.

Le millepertuis soulage également les douleurs articulaires et rhumatismales.

 

Conseil :

Cette huile peut servir de base à des huiles essentielles.

Quelques gouttes d’Eucalyptus citronné dans de l’huile de millepertuis ont soulagé ma tendinite. Il est cependant très important de veiller à ne jamais exposer au soleil une peau enduite de cette huile car cela provoque des brûlures. Par contre, un coton imbibé appliqué sur une brûlure, éteint tous les feux et aide à la cicatrisation. Pour cela, laissez plusieurs heures.

Et voilà un remède familial à portée de main ! Nathalie Wilt, amoureuse de la nature

Le millepertuis – La fleur de Saint-Jean

Le millepertuis (Hypericum perforatum)

 

Le millepertuis de la famille des Hypéricacées, est une plante herbacée vivace, estivale par excellence. Le jaune or remarquable de ses jolies fleurs, illumine nos jardins et nos campagnes autour de la Saint-Jean. On l’appelle également herbe aux milles vertus. Son nom, millepertuis, signifie mille trous. En effet, en observant les feuilles par transparence, on peut remarquer une multitude de micro perforations. Utilisé depuis près de 3000 ans, le millepertuis a soigné les plaies et les blessures, les brûlures et les morsures de reptiles.

Surnommé le « chasse-diable », on lui conférait le pouvoir de chasser les démons ! Cette réputation s’explique par le fait que jadis, on considérait les maladies mentales comme des « possessions » d’esprits mauvais.  On peut comprendre que le millepertuis temporise les excès de feu intérieur (les tempéraments colériques, les survoltés, les explosifs…). Aujourd’hui encore, cette beauté solaire est une plante reconnue pour ses multiples bienfaits. On prélève les sommités fleuries, principalement les fleurs et les jeunes feuilles entourant les inflorescences.

En Phytothérapie, le millepertuis possède de nombreuses formes galéniques, dont le macérât huileux aux vertus calmantes, pour apaiser les inflammations de la peau : brûlures consécutives aux traitements radiologiques, coups de soleil, irritations et démangeaisons. Antalgique, c’est aussi un allié précieux pour soulager les douleurs articulaires, la sciatique et les névralgies. De plus, la présence d’antibactériens et d’actifs réparateurs lui offre une capacité cicatrisante très importante.

En Aromathérapie, l’huile essentielle de millepertuis est très puissante et il convient de l’utiliser avec précaution, toujours en association avec une huile végétale et à la goutte, par voie interne ou en massage. Elle est reconnue active pour soulager les troubles nerveux et dépressifs, elle est tranquillisante, sédative et a un pouvoir calmant très fort.

L’huile essentielle de millepertuis soulage également toutes sortes de douleurs dues aux inflammations, comme cité plus haut. Elle peut également soulager les troubles digestifs ou certaines affections féminines comme la cystite. Il y a toutefois des précautions d’emplois à respecter en Phyto et Aroma : on ne l’utilise pas avant une exposition au soleil (risque de photosensibilisation), ni chez les femmes enceintes et les enfants de moins de 6 ans. L’Élixir Floral de millepertuis apporte courage, soutien et assistance à ceux qui se sentent vulnérables la nuit tombée ou pendant les périodes de manque de lumière.

En Homéopathie, Hypericum perforatum est essentiellement utilisé pour traiter les troubles tels que la déprime, la dépression, les changements d’humeur et la mélancolie. Dans certains cas, on l’utilise également en dermatologie. Cette petite fleur aux mille étamines rayonnantes, véritable panacée universelle, porte en elle des vertus merveilleuses qui nous permettent de retrouver le chemin de la Lumière. En effet, cette plante solaire s’épanouie au solstice d’été, la période de l’année où la clarté la plus intense jaillit, pourchassant l’ombre dans ses moindres recoins. Tel est le mystère du millepertuis !

« C’est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain n’écoute pas. »

Victor Hugo

 

Conseil livre

Dr Michel Roussel, éds. Alpen – L’Antidépresseur Naturel : Le Millepertuis

Nadia Abès – Phyto-aromathérapeute & compositeure de parfum