L’anglais… un jeu d’enfant !

par | Mar 30, 2020 | 0 commentaires

Par Coralie RABUT,
Kids&Us Thonon les Bains

Un enfant a constamment soif d’apprendre,
ne les limitez pas dans leurs envies même si elles sont différentes des vôtres.
Et oui pourquoi pas l’anglais dès le plus jeune âge…

Coralie Rabut l’a bien compris lorsqu’elle a fondé Kids&Us, école d’anglais à Thonon-les Bains, voici son témoignage :

Pourquoi cette réputation faite aux élèves français de ne pas savoir parler anglais ?

Ce n’est malheureusement pas une réputation mais une réalité ! De nombreuses études comparent le niveau d’anglais des européens et montrent que la France est à la traîne. Il y a beaucoup de choses à prendre en compte mais la façon dont nous apprenons l’anglais est primordiale. Nous commençons malheureusement bien trop tard et le système éducatif n’accorde pas suffisamment d’heures à l’apprentissage des langues étrangères.

Nous ne sommes pas non plus assez exposés à l’anglais, tout simplement. Regardez par exemple le cinéma. Tous les films nous sont traduits en français. Beaucoup de pays comme la Suède ou les Pays-Bas n’ont « que » les versions originales sous-titrées et c’est très bien !

Les français, également, s’empêchent de parler. Ils préfèrent ne rien dire plutôt que faire des fautes ! Ce n’est d’ailleurs pas du tout le cas chez l’enfant, c’est pour cela qu’il faut leur offrir cette opportunité dès le plus jeune âge.

A partir de quel âge les enfants sont-ils capables d’apprendre une seconde langue ?

Dès la naissance ! Même avant je dirais !
Notre méthode est basée sur l’apprentissage de la langue maternelle.
Nous les exposons, dès leur plus jeune âge, à un anglais riche et avons recours à des histoires et des personnages pertinents pour chaque âge. Nous le faisons de manière naturelle avec nos enfants à la maison, pourquoi ne pas le faire avec une seconde langue ?

Quel est l’effet d’un apprentissage par le jeu sur le cerveau d’un enfant ?

Par le jeu, nous offrons aux enfants un contexte adapté à chaque âge, ce qui donne tout de suite du sens à chaque activité. Le cerveau intègre, absorbe le vocabulaire et les structures sur lesquels nous travaillons. Le contexte d’un bébé d’un an n’est pas le même que celui d’un petit de 6 ans.

Nous allons pour le premier offrir peluches, doudous, chansons et câlins alors que le personnage Oliver de 6 ans va raconter comment il a perdu sa première dent aux plus grands ! Le jeu va motiver l’enfant et faciliter sa concentration. Il le rend également actif, ce qui est rarement le cas dans une classe traditionnelle.

Et bien-sûr, en ce qui nous concerne, le jeu va inciter l’enfant à verbaliser des concepts et donc à perfectionner son langage.

Quel enfant vous a le plus bluffé dans son apprentissage ? une anecdote… ?

Pour être sincère avec vous, je suis bluffée chaque semaine par les enfants ! Ils ont une capacité incroyable à intégrer les choses !

Par contre, chaque enfant a son propre rythme et c’est difficile certaines fois pour nous, parents, de patienter. Je pense notamment à deux de nos élèves qui sont là depuis le départ.

Les filles n’ont pas dit un mot pendant presque un an ! Je peux comprendre que ce soit très frustrant pour les parents ! Mais je les remercie aujourd’hui d’avoir été patients et confiants car les filles nous font aujourd’hui des belles phrases en anglais et bientôt de manière spontanée. Il leur fallait juste un peu plus de temps d’observation.

J’ai également un autre exemple en tête. Une maman venue me voir un jour en me racontant une balade au parc avec sa fille qui s’est écriée « Oh Maman regarde, a ladybird ! » Maman était fière 😊.

Coralie Rabut
Ecole d’anglais Kids&Us Thonon les Bains
https://thononlesbains.kidsandus.fr/fr/www.mademoisellevrac.fr

Mes catégories

A quelle adresse peut-on vous envoyer des nouvelles Zen une fois par mois?