La conscience physiologique : les mémoires de notre eau

par | Jan 27, 2021 | 0 commentaires

Par Annie Attal
Thérapeute Psycho-corporelle en Conscience Physiologique Conseillère agréée en Fleurs de Bach

 

Voici un concept intéressant et dont on parle peu: la conscience physiologique ou comment l’eau de notre corps peut nous parler. Annie Attal vous explique les bienfaits de cette thérapie.

La Conscience Physiologique est une approche thérapeutique alliant psyché et soma.

Elle se développe depuis quelques années par les recherches de Françoise Steck et Agnès Lebas-Cervantes thérapeutes issues de la Psychologie Biodynamique [Gerda Boyesen (1922-2005)], et interpellées par les expériences de René Quinton (1866-1925) sur l’eau de mer comme milieu organique, milieu vital des cellules.

À l’origine, la vie s’est organisée dans l’eau marine qui est le composant essentiel de l’être humain (70 % environ). Eau dans laquelle nous nous développons pendant notre gestation. Notre eau intérieure, support de notre âme, est donc riche des mêmes éléments que celle des océans….

Mais, tout comme ceux-ci sont pollués par les déchets de l’inconscience humaine, notre océan intérieur, malgré tout son vibratoire, est encombré aussi des mémoires de son histoire transmises inconsciemment de générations en générations.

Dans notre eau sont inscrites les informations d’une partie du vécu de nos parents, par l’ovule et le spermatozoïde, et de notre propre vécu.

Tous les chocs physiques, émotionnels, psychiques, chimiques que nous ressentons depuis notre conception, fécondation, gestation, naissance et tous ceux qui s’y rajoutent ensuite y créent des mémoires auxquelles on s’identifie.

Ces molécules conditionnant le mouvement vivant de nos liquides intra et extra-cellulaires s’expriment par des dysfonctionnements organiques, physiologiques, psychologiques, et influençent ainsi notre façon de percevoir, penser, agir, vivre.

Une situation peut être vécue comme « douloureuse » car elle réveille une mémoire cellulaire.

L’usage de mots « résonnant » avec le blocage fluidique et de massages thérapeutiques permet de prendre conscience organiquement des liens inconscients entre les problématiques actuelles et les empreintes de traumatismes non digérés du passé, puis de s’en libérer.

Et de la fluidité intérieure apparaît la fluidité extérieure…

Et des mémoires de l’histoire ne restent plus que les souvenirs qui ne nous impactent plus dans notre présent.

Nettoyer notre océan intérieur pour retrouver nos capacités de digérer les déchets et émotions, régénérer nos cellules, transformer notre matière, notre être, et exprimer en conscience nos qualités d’âme.

Annie ATTAL
www.conscience-therapie.com
Thérapeute Psycho-corporelle en Conscience Physiologique Conseillère agréée en Fleurs de Bach
06 76 81 31 24

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Découvrez tous nos articles sur la même thématique:

Mes catégories

A quelle adresse peut-on vous envoyer des nouvelles Zen une fois par mois?