Le Yoga à l’école

par | Mar 29, 2020 | 0 commentaires

Par Aurélie CARUSO
Thérapeute holistique à Genève

De nombreuses recherches en neurosciences mettent en évidence les conditions nécessaires pour favoriser les apprentissages à l’école. (…) Nombreux sont les enseignants qui recherchent des outils pour aider les enfants à se concentrer, à se calmer et se relaxer en période de stress, à prendre confiance en eux et en leurs capacités.

Pour répondre à cela, certaines pratiques comme le yoga et la méditation pleine conscience commencent à entrer dans les écoles. (…) Dans les faits, si les écoles privées ont carte blanche pour intégrer ces pratiques, les écoles publiques, elles, ont encore des réticences à « afficher » les termes « yoga » et « méditation ».

Toutefois, certains enseignants commencent peu à peu à les intégrer dans leur pédagogie.

Les outils du yoga et de la méditation destinés aux enfants sont avant tout laïques. Il s’agit d’une prise de conscience de soi, de son corps, de ses émotions et de ses pensées. Une grande partie des exercices est axée sur la découverte de son corps, de sa respiration et l’utilisation de celle-ci dans les périodes de stress. (…)

C’est aussi un état d’esprit : ces pratiques sortent les enfants de l’esprit de compétition pour entrer dans une exploration et une connaissance de soi, ils développent la bienveillance envers eux-mêmes et envers les autres.

Au cœur de ces pratiques, l’enfant est invité à reconnaître ses émotions et à les accueillir avec bienveillance. Puis partir à la découverte de sa respiration : où est-elle placée, comment est-elle ? Tout un tas d’observations qui changent la perception de soi. Puis viennent la mise en mouvement du corps et les postures : on le réveille, on vient sentir sa colonne vertébrale, ses articulations, ses muscles, ses os etc… On termine par une relaxation, le corps relâché, détendu, sur le tapis… avec en fond, une musique relaxante ou les tintements doux d’un carillon.

Lorsqu’elles sont courtes, les micro-séances peuvent simplement être une respiration abdominale pendant quelques minutes, assis sur sa chaise, les mains posées sur le ventre, à sentir l’abdomen qui se gonfle et se dégonfle. Mais aussi quelques étirements de la colonne vertébrale, quelques rotations avec la tête, les poignets, les chevilles pour délier le corps trop souvent endormi. Et hop, c’est reparti pour une leçon de grammaire…

Séance après séance, les enfants sont apaisés, ressourcés. Et si au départ, ces pratiques peuvent soulever quelques questionnements, ou accentuer l’agitation, très rapidement les enfants entrent dedans avec curiosité et avec attention. Les voir s’intérioriser, chercher, explorer, se détendre, s’apaiser… quelle joie !

Et quels merveilleux apprentissages qui les guideront toute leur vie d’enfant et d’adulte…

Mes catégories

A quelle adresse peut-on vous envoyer des nouvelles Zen une fois par mois?