Voici comment choisir la bonne formation en hypnose spirituelle

par | Juil 5, 2021 | 0 commentaires

Par Benoît PENNECOT
Praticien spécialisé en hypnose spirituelle
E-exposant VirtuelZen

 

L’hypnose spirituelle a le vent en poupe. Le nombre de formations dans ce domaine est grandissant : hypnose quantique, régressive, transgénérationnelle, universelle, introspective, transpersonnelle…

Et je pourrais continuer comme ça longtemps.

La créativité ne manque pas pour trouver des noms à ces techniques, qui ne sont pas toujours très parlants. Toutes ces techniques peuvent être regroupées dans la catégorie d’hypnose spirituelle.

Les coûts de formation varient de 19 € à 2 000 € ou plus. Et il en est de même pour leur durée de quelques heures à plusieurs semaines.

Alors, comment s’y retrouver ?

On teste par soi-même

Pour commencer, avant de se lancer dans une formation. Il me semble important et évident de tester par vous même si ce n’est pas déjà fait. Offrez-vous une séance d’hypnose spirituelle. Expérimentez cette technique et voyez ce qu’elle vous apporte.

Aujourd’hui, la plupart des professionnels sont présents sur internet. Que ce soit par un site internet, une page Facebook ou une chaîne YouTube, vous ne devriez pas avoir de mal à trouver un praticien. Le plus dur est sûrement d’arriver à faire son choix parmi la pléthore de praticiens proposés. Je vous invite à lire l’article : savez-vous reconnaître un hypnothérapeute sérieux ?

Comment choisir sa formation en hypnose spirtuelle ?

Si après votre expérience, vous êtes toujours motivé à vous former, il est temps de chercher l’école ou l’institut de formation pour vous.

Prenez le temps de visiter les sites internet, regardez le contenu des formations, leur coût et leur durée. Un élément qui peut être déterminant dans votre choix est de savoir si la formation que vous choisissez est reconnue. Cela pourrait vous donner droit à une prise en charge d’une partie de vos frais dans le cadre de la formation continue.

La majorité de ces centres de formation proposent un annuaire de leurs stagiaires diplômés. Rien ne vous empêche de contacter quelques-uns de ces praticiens pour avoir leur avis sur la formation.

Vous pouvez aussi vouloir vous orienter vers une technique en particulier. Dans ce cas, le choix sera vite déterminé puisque souvent ces formations sont proposées par un seul organisme. C’est le cas par exemple de la méthode QHHT développée par Dolores Cannon et qui est enseignée uniquement par l’académie du même nom.

L’hypnose sprituelle vient-elle en complément d’une formation classique ?

Faut-il avoir des bases en hypnose plus traditionnelle avant de se former en hypnose spirituelle ? La plupart du temps, non. Ces formations sont autonomes pour la majorité. Elles vous donnent accès à tous les outils dont vous avez besoin pour être opérationnel dès la fin de la formation. Évidemment, une base solide en hypnose (ericksonnienne par exemple) est toujours un plus. Cela vous permettra de profiter au mieux de ce complément de formation en hypnose spirituelle. Mais par exemple, Dolores Cannon préférait avoir à faire avec des néophytes qui n’avaient pas besoin de désapprendre ce qu’ils savaient déjà.

Faut-il choisir une formation en ligne ou en présentiel ?

Il s’agit plus d’un choix personnel et d’un mode de fonctionnement et d’apprentissage. Certaines personnes préféreront avancer à leur rythme, seules devant leur écran. Quand d’autres personnes sont plus à l’aise dans une salle de classe à interagir avec les stagiaires présents.

Chaque formation doit pouvoir vous apporter 2 choses :

  • Les notions et les connaissances de base : dans tous les cas, il est important d’avoir une personne-ressource à qui vous pouvez poser des questions.
  •  Le besoin de pratiquer.

En stage, vous n’avez pas le choix et vous devez vous y coller. La première séance étant souvent la plus difficile, il faut se lancer. Et il est rassurant de savoir qu’il y a des personnes sur place pour nous aider en cas de besoin.

Pour une formation en ligne, il va être plus facile de se trouver des excuses, de laisser traîner pour ne pas faire cette première séance. Également, les formations en ligne sont très populaires, mais une majorité des participants ne vont pas jusqu’au bout.

Rappelez-vous : la formation est seulement le début de l’apprentissage !

Votre formation va continuer avec toutes les séances que vous allez faire, mais également les lectures que vous allez avoir sur le sujet. Je vous recommande les ouvrages de Dolores Cannon, Brian Weiss ou encore Michael Newton qui sont les références en la matière. Mais il existe de plus en plus de livres disponibles sur le sujet.

Ces livres sont intéressants puisqu’ils vont pour beaucoup reprendre des extraits de séances. Vous allez alors pouvoir apprendre et vous inspirer des questions posées par ces maîtres.

De plus en plus de vidéos sur le sujet sont également disponibles sur YouTube où vous pouvez retrouver de nombreux extraits de séances par exemple. Ces séances sont intéressantes, puisqu’elles vont vous permettre de réaliser ce qui vous aimez et ce qui vous déplaît dans la façon de conduire une séance. Cela va grandement vous aider pour affiner votre propre style.

Continuez également à recevoir vous-même des séances. Faire des échanges avec des collègues est très formateurs. Il est important de se familiariser avec l’état hypnotique et l’expérience de transe. De cette façon, vous serez mieux capable de l’expliquer facilement aux personnes que vous accompagnerez.

Il est très important de continuer à se former, de garder un esprit critique et de rester humble pour apprendre de chaque séance que vous allez guider. Ces séances sont très formatrices. Vous allez sûrement être surpris de la façon dont elles vous amènent les défis que vous allez avoir à résoudre pour progresser.

La période de test

Vous allez être testé. Il y a de grandes chances pour qu’après quelques séances stimulantes vous vous retrouviez face à des séances plus difficiles. Ne vous découragez pas, ne baissez pas les bras. Analysez les séances, voyez ce que vous auriez pu faire de différent, demandez l’avis de collègues et continuez.

Si vous voulez faire de l’hypnose spirituelle ou plus largement de l’accompagnement, planifiez votre projet et allez-y ! Il y aura toujours de la place pour les personnes qui travaillent dans la Lumière et « on » s’occupera toujours de vous pour que vous ne manquiez de rien.

L’hypnose spirituelle, puis-je en faire mon métier ?

On va me demander si ce domaine d’activité est bouché ou combien gagne un praticien en hypnose.

Pour moi, ces questions sont basées sur la peur, sur des limitations que nous nous créons nous même. Nous ne sommes plus en classe de 3e dans le bureau d’orientation où tous nos rêves sont balayés par des fiches et des statistiques.

Avant tout, cet accompagnement doit être fait avec le cœur et le désir d’aider les personnes qui en font la demande.

Benoît Penneçot  
Praticien spécialisé en hypnose spirituelle
lumi-naissant.com

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Découvrez tous nos articles sur la même thématique:

Mes catégories

A quelle adresse peut-on vous envoyer des nouvelles Zen une fois par mois?